je filme le metier qui me plait

Clap de bronze pour Anaïs au concours "je filme le métier qui me plaît"

Le concours « Je filme le métier qui me plaît » invite des élèves et étudiants à présenter en image les professions de leur rêve. Anaïs Letringuez en Terminale L a obtenu un clap de bronze pour un film sur une esquisseuse de dentelle.

Depuis dix ans, le concours « Je filme le métier qui me plaît », soutenu par le ministère de l’Education nationale, récompense des reportages vidéo de 3 mn réalisés par des collégiens, lycéens et étudiants. Objectif : sortir des clichés sur les métiers et faire découvrir des voies d’orientation nouvelles. 

 

Soirée de gala pour 2 500 jeunes le 23 mai au Grand Rex à Paris. L'ambiance est presque aussi fébrile qu'à l'annonce du palmarès du festival de Cannes. 

C'est qu'il y a là des centaines de jeunes réalisateurs et acteurs amateurs venus de toute la France, des DOM-TOM et de plus 18 pays. Comme plus de 6O OOO collégiens et lycéens, ils ont participé en 2017 à la 10ème édition du sympathique concours Je filme le métier qui me plaît. A eux tous, ils ont réalisé plus de 700 jours de tournage et de 2800 jours de montage pour 613  films retenus en sélection officielle ! 

Objectif : réaliser un film de 3 minutes sur un métier, sous un angle à la fois informatif et artistique.

 

Dès le début de l'année, Anaïs Lestringuez en Terminale L, s'inscrit pour le concours qui lui est proposé par Violette Ansart, documentaliste chargée de l'orientation. Elle cherche alors un métier rare, peu commun mais aussi symbolisant notre patrimoine. Elle pense alors à sa tante : esquisseuse de dentelle chez Soltiss. L'aventure commence alors avec son accord : « J’ai beaucoup filmé pour pouvoir choisir  », se souvient Anaïs. Elle n’a pas compté les heures passées, avec passion sur son film. Des heures de tournage pour au final ne garder que trois minutes. Pas facile pour Anaïs, aidée dans le montage par Patrick Faes, informaticien du lycée. Au final, la vidéo retrace tout le parcours de la réalisation de la dentelle, de la simple esquisse jusqu'au tissu. 

 

Anaïs a décroché un clap de bronze. Une récompense pleine de promesse pour cette jeune fille qui aimerait intégrer une prépa cinéma à Nantes.

 

Souhaitons que Exquise dentelle, soit pour Anaïs le premier film d'une longue série...

 

Pour visualiser le clip d'Anaïs, cliquer ici