cr1

Romane Lozé et Léo Diotti récompensés pour leur participation au concours national de la Résistance et de la Déportatio

C’est avec beaucoup de fierté que Romane Lozé et Léo Diotti, élèves de 1ère ES B du lycée Saint-Luc, lauréats du Concours National de la Résistance et de la Déportation, se sont présentés, mercredi 15 juin 2016, à la cérémonie de remise des prix à la salle des fêtes de la préfecture de Lille, lieu spécialement choisi pour conférer à cette cérémonie un caractère solennel.

 

Invités à travailler sur le thème « résister par l'art et la littérature », ils ont su donner à leur production une dimension historique et civique. Ils ont prêté leurs voix aux hommes et aux femmes qui se sont opposés à l'occupant, en affirmant leur attachement à des valeurs, dans la France occupée, dans la France libre et dans les prisons et les camps.

Ils ont aussi exploité le témoignage de la déportée Lili Leignel, invitée d'honneur de cet après-midi dont ils ont pu entendre à nouveau le témoignage.

Léo fort impressionné par la chorale des jeunes collégiens et le récit de Lili Leignel a écrit : « Des frissons lorsque la chorale a commencé à chanter « la Marseillaise » mais surtout lorsque le jeune soliste a chanté « le chant des Partisans ». Plein d'émotions lors des discours, surtout celui de Madame Leignel racontant son expérience des camps. »

 

163 travaux individuels ou collectifs ont été remis et le travail de Romane et Léo distingué par le jury départemental fait partie des 22 travaux sélectionnés et récompensés en lycée. Lauréats dans la catégorie travaux collectifs audiovisuels, ils ont reçu leur deuxième prix des mains de M. Guy Charlot, inspecteur d'académie, directeur académique des services de l'éducation nationale du Nord.

Romane à l'issue de la cérémonie a écrit : « Une cérémonie prestigieuse et impressionnante dans une salle magnifique. Ce fut un vrai honneur d'y être reçus. Ce furent aussi des rencontres inoubliables, une expérience qui restera gravée. » Et Léo, qui avait déjà reçu un troisième prix pour sa participation en 2015, d'ajouter : « A refaire ! »

 

Félicitations à eux qui n'ont pas compté leur temps pour remplir le devoir d'histoire et de mémoire à propos duquel Romane a écrit : « Le devoir de mémoire est très important. Se souvenir, c'est la possibilité d'éviter la reproduction d'actes cruels passés. » Nul doute qu'ils feront bon usage des livres et documents qu'ils ont reçus.

Annick Ségard